Combien de temps dure une mycose après le traitement ?

par ZeroMiette
0 Commentaire
Mycose : durée après traitement et conseils de suivi

La mycose intime ou vaginale est une infection qui est provoquée par un champignon nommé le Candida Albicans. Causant une certaine gêne dans la vie de tous les jours, la durée de la mycose peut être variable. Quelle est sa durée après le suivi d’un traitement ?

La durée dépend du temps mis pour son traitement

Lorsqu’une femme est atteinte de mycose vaginale ou intime, il est facile de reconnaître cette infection. En effet, elle se manifeste par des symptômes comme :

  • des pertes blanches épaisses ;
  • des démangeaisons permanentes du vagin et de la vulve ;
  • et des douleurs ou brûlures dans les parties intimes.

Le traitement de la mycose vaginale est assez simple. Grâce à un ovule intravaginal et une crème antimycosique, l’infection est traitée. L’ovule ou le comprimé doit être inséré à l’intérieur du vagin, où il va libérer des actifs antifongiques. La crème antifongique quant à elle doit être appliquée au niveau des muqueuses vaginales pour un traitement local de toute la zone.

Lorsque vous commencez le traitement, la durée de la mycose s’étend seulement à quelques jours et ses symptômes disparaissent. La durée de cette infection intime va donc dépendre du moment auquel vous engagez votre traitement. Notez que la candidose intime ne peut disparaître d’elle-même. Lorsque le Candida Albicans prend d’assaut la flore vaginale, des mesures doivent impérativement être prises pour son élimination. Ainsi, une mycose intime ou du vagin peut s’étendre sur des jours, des semaines et même des mois lorsque son traitement n’est pas effectué.

Peut-on se permettre de ne pas soigner une mycose ?

Peut-on se permettre de ne pas soigner une mycose ?

Ne pas traiter une mycose n’est pas forcément grave sur le moment, mais cette négligence peut affecter votre santé. L’infection peut, avec le temps, devenir plus douloureuse et inconfortable et affecter votre confort de vie quand elle n’est pas traitée. Lorsque l’infection n’est pas traitée, les champignons vont continuer leur prolifération et toucher toute la partie génitale.

Par ailleurs, la négligence du traitement de la mycose vaginale expose les femmes à d’autres troubles dont les manifestations sont semblables à celles de la candidose. En effet, certaines infections bactériennes ou virales et maladies sexuellement transmissibles provoquent des démangeaisons et des pertes blanches inhabituelles.

Que dire des récidives de mycose à répétition ?

Que dire des récidives de mycose à répétition ?

Il est possible que certaines femmes traitent des mycoses, mais que l’infection soit toujours de retour. Si vous êtes dans ce cas et avez bien l’assurance qu’il ne s’agit pas d’une autre infection, alors il est possible que vous viviez une récidive rapide de la candidose. L’élimination des champignons des muqueuses intimes n’est pas toujours suffisante pour qu’ils reviennent à nouveau.

En principe, l’intimité de la femme est composée de bonnes bactéries qui la protègent des champignons, virus et microbes. C’est lorsque le taux de bonnes bactéries est trop faible que l’environnement est propice à la multiplication des champignons. Ainsi, en plus du traitement antifongique que vous suivrez, vous devez rétablir l’équilibre de votre flore vaginale.

Pour ce faire, il faut veiller à votre hygiène intime sans pour autant faire des toilettes intimes trop fréquemment. Vous pouvez utiliser simplement de l’eau pour nettoyer votre vulve sans toucher au vagin qui se nettoie de lui-même. Adoptez aussi une alimentation saine en choisissant les bons produits, si vous souffrez d’épilepsie.

Articles similaires

5/5 - (2 votes)

Laissez un commentaire

Objectif : Zéro Miette!

Découvrez à travers nos contenus des recettes de pâtisseries, des conseils de boulange et tous les indispensables qu’il vous faut sur la santé et la nutrition. Vous avez une question ? Veuillez nous laisser un message et nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Latest Articles

@2023 – Tous droits réservés. Objectif : Zéro Miette  !